Partager:

Le HCC s'offre un 9ème blanchissage sans forcer

22 fév 2022 Résumé

C'est avec une défense complètement décimée que le HCC allait entamer la rencontre de ce soir. En effet, Arnaud Jaquet et Lucas Matewa ont rejoint l'imfirmerie chauxoise après le match contre Olten, infirmerie composée à présent de 6 défenseurs. Thierry Paterlini pouvait composer avec le retour au jeu de Gaëtan Augsburger, ainsi que sur Sandis Smons et Noah Delémont, en plus de Viktor Oejdemark. Avec 4 matchs à jouer cette semaine, dont une double confrontation contre Thurgau, Loïc burkhalter avait bien dû faire chauffer son téléphone pour trouver les renforts défensifs nécessaires. Privés de ses renforts du Z, les visiteurs allaient jouer cette rencontre avec un seul étranger, ainsi que 5 joueurs nés en 2003. Comme souvent face à ces jeunes loups, le HCC devait se méfier et ne pas se relâcher. 

1er tiers

Il ne fallait pas être en retard au match puisque Daniel Carbis la faille après 23 secondes de jeu. A la 3ème minute, Roman Schlagenhauf se faisait punir. Il ne fallait que 14 secondes pour doubler la mise par Oliver Achermann qui déviait un envoi de la bleue de Sondre Olden (photo Pascal Humbert), de quoi contredire mon commentaire introductif. Il fallait attendre 4 minutes pour voir le premier arrêt de Viktor Östlund. L'emprise chaux-de-fonnière était totale, alors que Daniel Carbis et Ludo Voirol avaient des occasions d'aggraver la marque. Certes les visiteurs se montraient un peu mieux inspirés au fil des minutes mais Viktor Östlund ne devait pas beaucoup s'employer pour maintenir sa cage inviolée, sa défense faisant le boulot au préalable. La seconde pénalité zürichoise tombait juste après le quart d'heure, et doublement puisque Luca Capaul trouvait le moyen de trop râler. Si le début de la séquence était bien négocié, le HCC aurait pu déchanter sur un contre zürichois. Il fallait d'ailleurs attendre le retour au jeu du joueur puni pour voir une occasion chauxoise. Après avoir entamé le tiers de la meilleure des manières, le HCC s'était quelque peu endormi.

2ème tiers

Peut-être réveillés par le discours de Thierry Paterlini à la pause, les joueurs locaux reprenaient possession du camp de défense adverse. La meilleure occasion échoyait à Mattias Trettenes, mais le Norvégien ratait son derrnier contrôle lors de son face à face avec Jeffrey Meyer (24ème). A force de rater des montagnes, par nonchalance ou maladresse, les Abeilles s'exposaient et Corsin Casutt voyait son puissant tir repousssé par le poteau et la latte des buts de Viktor Östlund (28ème), le bruit résonnant comme un avertissement sans frais. Sondre Olden l'avait compris et il allait donner un avantage de 3 buts après avoir levé le puck astucieusement sous la latte des buts adverses juste après la mi-match. Victor Backmann avait le but au bout de la canne, mais Viktor Östlund mettait son veto d'un bel arrêt réflexe (32ème). Devin Müller avait commis une faute préalable sur la même action et se retrouvait sur le banc des polissons. C'est le même Devin Müller qui allait inscrire la 4ème réussite chauxoise à la 37ème, sur une offrande de Matias Trettenes, les deux joueurs s'entendant comme larrons en foire pour l'occasion. Les Abeilles allaient terminer le tiers avec un homme de plus alors que Marc Aeschlimann venait de faire trébucher Toms Andersons à l'entrée de son camp de défense. La sirène renvoyait finalement tout le monde au vestiaire sans que rien ne soit marqué durant la séquence.

3ème tiers

Les Abeilles reprenaient l'ascendant sur la rencontre dès l'entame de ce dernier tiers. Oiver Achermann (42ème) et Julien Privet se créaient de belles chances, ainsi que Toms Andersons (47ème). Avec 4 matchs dans la semaine, il était normal que les Abeilles se contentent de contrôler le jeu, même si cela nuisait quelque peu à la qualité du spectacle. Mais pour qu'un match soit bon, il faut aussi deux adversaires sur la glace et les GCK n'avaient ce soir pas les armes, ni les renforts du grand frère zürichois. Luca Capaul recevait sa 3ème punition de la soirée (55ème). Les Abeilles se créaient une magnifique occasion d'école après 60 secondes, mais Sondre Olden voyait son tir stoppé par Jeffrey Meyer. 

 

HC La Chaux-de-Fonds - GCK Lions 4-0 (2-0; 2-0; 0-0)

Patinoire des Mélèzes, 1453 spectateurs

Arbitres  MM. Ruprecht et Erard, assistés de MM. Meusy et Micheli

Buts

  • 00'23 Carbis (Trettenes) 1-0
  • 02'26 Achermann (Olden, Andersons, 5c4) 2-0
  • 30'05 Olden (Iglesias) 3-0 
  • 37'08 Müller (Trettenes, Carbis) 4-0

Pénalités

HCC : 1 x 2' (Müller)

GCK : 4 x 2'

Equipes

HCC : Östlund (Aeberhard); Augsburger, Oejdemark; Smons, Delémont; Na Sejejs, Iglesias; Müller, Trettenes, Carbis; Olden, Achermann, Andersons; Dubois, In-Albon, Voirol; Ni Sejejs, Privet, Eugster; Bouchareb

GCK : Meyer (Zumbühl); Büsser, Braun; Capaul, Burger; Meier, Landolt; Falus; Suter, Backman, Marchand; Böhler, Aeschimann, Berri; Baechler, Schlagenhauf, Spring; Casutt, Henry, Truog

Notes

HCC sans Döpfner, Matewa, Jaquet, Wyss, Andersson, Suleski, Ulmer (blessés), Cervino (surnuméraire) avec Delémont, Smons, Oejdemark, Östlund (lic. B)

GCK sans Ryan Hayes et sûrement quelques autres...

Lionel Marchand et Sondre Olden sont désignés meilleur joueur de chaque équipe