Partager:

Près de 100 minutes d'un match acharné

15 mar 2022 Résumé

On ne change pas une équipe qui gagne...ou presque. Avec l'arrivée de Patrick Petrini en provenance de Langnau, Thierrry Paterlini réajustait quelque peu ses lignes. Ludo Voirol prenait place dans la 2èm ligne d'attaque alors que le joueur des Tigers se voyait aligner dans la 3ème ligne aux côtés de Loïc In-Albon et de Michael Huntebrinker. Autant dire que cette ligne avait une certaine allure. Malheureusement pour lui, Devin Müller prenait place dans les tribunes. Côté viégeois, Lou Bogdanoff figurait sur la feuille de match en tant que 13ème attaquant. 

1er tiers

Après deux minutes de faux rythme, c'est Michael Huntebrinker qui mettait le feu dans la défense locale. L'Américain était laissé libre par la défense locale ce qui lui permettait d'ajuster Reto Lory à deux reprises (2ème). Patrick Petrini avait lui aussi le feu dans les jambes et son action de la 5ème minute aurait pu valoir autre chose qu'une belle occasion. Viège ne restait pas les cannes croisées et s'approchaient eux aussi des buts adverses à la 6ème minute. Ce sont d'ailleurs les joueur locaux qui ouvraient la marque via un tir puissant de Sami El-Assaoui à la 9ème. Le HCC avait l'occasion d'égaliser par Michael Huntebrinker quelques instants plus tard. Mais c'est Andy Rytz qui doublait la mise à la 12ème, d'un tir de la bleue, profitant aussi du fait que Nicola Aeberhard était bien masqué. A 3 minutes de la première sirène, les premières pénalités tombaient contre Andy Furrer et Daniel Carbis pour en être venu aux mains. Niklas Olausson ratait une montagne à la 19ème. C'est sur un score un brin flatteur pour les joueurs locaux que les deux équipes pouvaient prendre le premier thé. 

2ème tiers

Avec l'arrivée des Ultra chaux-de-fonniers, l'ambiance bien terne jusque là montait de quelques crans. Les visiteurs ne s'y trompaient pas et se créaient les premières occasions du tiers, dont une énorme pour Ludo Voirol, qui ratait le dernier geste (22ème). Fabian Habertisch ratait le 3-0 à la 24ème. Viège avait à ce moment-là du match tous les contres favorables et le HCC se compliquait la tâche en recevant une pénalité sifflée contre Toms Andersons (26ème). Le HCC aurait pu partir en contre et profiter aussi d'un mauvais changement de ligne, mais les attaquants choisissaient la mauvaise option. Les joueurs Hauts-Valaisans ne parvenaient toutefois pas à s'imposer dans le camp de défense chauxois et Toms Andersons pouvait rejoindre ses coéquipiers. Il manquait au HCC un peu de hargne et de grinta pour passer l'épaule à ce moment-là du match. C'est de David Eugster que renaissait l'espoir, le numéro 48 inscrivant un but rageur (32ème). L'égalisation chaux-de-fonnière tombait à la 36ème, de la canne de Julien Privet, mais Jaison Dubois avait commis une obstruction sur le gardien, selon les arbitres après consultation de la vidéo. Au lieu de 2-2, le score passait à 3-1 après une erreur défensive dont profitait Linus Klasen pour adresser une passe que Sandro Brügger ne manquait pas de transformer (38ème). Le HCC pouvait profiter d'une punition infligée à Sami El-Assaoui (38ème) et se retrouvait même avec 2 hommes de plus à la suite d'une faute de Lorenz Kienzle. Après 33 secondes, Toms Andersons envoyait un missile dans la lucarne qui laissait Reto Lory pantois (39ème). Le HCC allait encore évoluer avec un homme de plus durant 17 secondes.

3ème tiers

C'est un HCC désireux de revenir au score qui entamait le 3ème tiers. Sami El-Assaoui se voyait infliger sa 2ème punition de la soirée (45ème). Reto Lory devait sortir le grand jeu à 33 secondes de la fin de la séquence. Oliver Achermann avait lui aussi une énorme possibilité à la 49ème, mais levait trop son puck. Les locaux pouvaient respirer alors qu'Arnaud Jaquet expédiait un puck hors de la zone de jeu et prenait la porte du banc des polissons (50ème). A la 52ème, alors que le HCC partait en contre, l'arbitre sifflait une pénalité conjointe contre Fabian Habertisch et Oliver Achermann. Après 36 secondes de jeu à 4 contre 4, un contre emmené par Michael Huntebrinker permettait à Loïc In-Albon d'égaliser (53ème). Linus Klasen manquait le coche à la 55ème. Intenable depuis de longues minutes, Michael Huntebrinker ajustait le poteau à la 58ème. Il faudrait donc en passer par la mort subite, mais le momentum était clairement chaux-de-fonnier depuis le début du tiers. 

1ère prolongation

Se livrer sans trop en faire, c'est un peu l'équilibre qu'il s'agissait de trouver dès l'entame de cette période de prolongation, et le tout en gardant un brin de lucidité lors des décisions prises. C'est un peu le scénario auquel il nous était donné d'assister lors de cette première prolongation. A la 72ème, Sami El-Assaoui levait sa canne qui frappait le visage de Toms Andersons. Le HCC trouvait encore la latte à la 76ème. Le HCC dominait complètement son sujet mais ne passait pas l'épaule malgré 17 tirs. Une 2ème prolongation serait donc nécessaire.

2ème prolongation

Les deux équipes éprouvaient de plus en plus de peine. A la 90ème, Julien Privet se faisait punir pour un coup de canne, finalement sans conséquence. A la 98ème Sandro Brügger butait sur un Nicola Aeberhard impérial ce soir. Quelques secondes plus tard, Julien Privet crucifiait Reto Lory.

 

EHC Viège - HC La Chaux-de-Fonds 3-4 (2-0; 1-2; 0-1; 0-0; 0-1)

Lonza Arena de Viège, 2670 spectateurs

Arbitres : Mme Wiegand et M. Müller, assistés de MM. Micheli et Bichsel

Buts

  • 08'21 El-Assaoui (Olausson, Chiraiev) 1-0
  • 11'17 Rytz (Riatsch, Habertisch ) 2-0
  • 31'59 Eusgter (Dubois) 2-1
  • 37'23 Brügger (Klasen) 3-1
  • 38'51 Andersons (Huntebrinker, 5c3) 3-2
  • 52'25 In-Albon (Huntebinker) 3-3
  • 97'59 Privet ( Na Sejejs  ) 3-4

Pénalités

EHCV : 6 x 2'

HCC : 5 x 2' (Carbis, Andersons, Jaquet, Achermann, Privet

Equipes

EHCV : Lory (Ritz); Steiner, Kienzle; Pilet, Furrer, Eggenberger, El Assaoui; Lütolf; Klasen, Brügger, Kuonen; Merola, Olausson, Chiraiev; Riatch, Ryz, Habertisch; Burgener, Mäder, Spinell; Bogdanoff

HCC : Aeberhard (Cervino), Augsburger, Oejdemark; Na Sejejs, Matewa; Jaquet, Andersson; Suleski; Döpfner, Trettenes, Carbis; Voirol, Achermann, Andersons; In-Albon, Huntebrinker, Petrini; Dubois, Privet, Eugster; Ni Sejejs

Notes

EHCV sans Casserini, Ahlströhm (blessés)

HCC sans Olden, Ulmer, Iglesias, Wyss (blessés), Müller, Bouchareb (surnuméraire)

 

Ludo Voirol et Sandro Brügger sont désignés meilleur de chaque équipe