Partager:

Rien ne sert de courir...

21 mar 2022 Résumé

Le lion n’est pas encore mort. Le HC La Chaux-de-Fonds n’est pas parvenu à assurer sa qualification lors du cinquième acte de son quart de finale de play-off face à Viège. À côté de leurs patins pendant quarante minutes, les hommes de Thierry Paterlini n’ont jamais semblé en mesure de l’emporter et ont fini par s’incliner 3-0.

Les Viègeois n’avaient plus le droit à l’erreur dans cette série, et ils en avaient conscience. Conséquence : ils se sont montrés résolument offensifs dès les premiers coups de lame, tandis que les Chaux-de-Fonniers restaient plus attentistes. Il a d’ailleurs fallu attendre plus de temps que d’habitude pour voir la première véritable occasion du HCC, quand Michael Huntebrinker héritait d’un puck dans le slot et tentait sa chance (5e). Dans les secondes suivantes, Arnaud Jaquet puis Julien Privet essayaient à leur tour, sans succès.

Si, dans l’ensemble, les Hauts-Valaisans ont été les plus dangereux en première période, ils ont eu beaucoup de peine à concrétiser leur domination. Seul Lou Bogdanoff a trouvé la faille. L’ancien Chaux-de-Fonnier a placé un missile dans la lucarne depuis la ligne bleue. Un tir imparable (15e). Cette première réussite aurait dû réveiller les ardeurs du HCC, mais il n’en a rien été.

À la reprise, Viège a continué à se tourner vers l’avant, bien décidé à gagner le droit de continuer la série. Et les Hauts-Valaisans ont bénéficié de l’aide involontaire de Nicola Aeberhard pour consolider leur avance. Réduits à 4, ils partaient en contre par l’intermédiaire de Sfefan Spinell, qui n’avait même pas besoin de tirer pour doubler la mise (32e). En toute fin de période, Lou Bogdanoff aurait pu classer l’affaire, mais son tir puissant s’écrasait sur la transversale. À l’heure du deuxième thé, il était évident que sans un sérieux sursaut d’orgueil, le HCC pouvait se préparer à un long voyage jeudi.

Il a fallu le troisième tiers-temps pour que le HCC revienne sur la glace en montrant les dents. Un réveil tardif qui se soldait en premier lieu par un tir sur le poteau d’Oliver Achermann (50e). Si les Chaux-de-Fonniers pressaient (enfin) tant et plus, les Viègeois se montraient héroïques, se couchant devant chaque tir et se battant comme des lions sur chaque rondelle. Une rage de vaincre qui finissait par payer, avec une troisième réussite dans la cage vide (58e). Contrairement à son adversaire, le HCC avait droit à l’erreur, mais il va falloir sérieusement élever le niveau de jeu pour éviter une cruelle désillusion. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – EHC Viège 0-3 (0-1 0-1 0-1)

La Chaux-de-Fonds mène 3-2 dans la série.

Les Mélèzes : 3277 spectateurs.
Arbitres : M. Müller et Mme Wiegand, MM. Ammann et Bichsel.
Pénalités :  2 x 2’ (Carbis, Eugster) contre La Chaux-de-Fonds. 3 x 2’ (Spinell, Kienzle, Brügger) contre Viège.
Buts : 15e Bogdanoff 0-1. 32e Spinell (Mäder, à 4 contre 5!) 0-2. 58e Olausson (Riatsch, dans la cage vide) 0-3.
La Chaux-de-Fonds : Aeberhard, Augsburger, Smons, Iglesias, Matewa, Jaquet, Andersson, Na. Sejejs, Carbis, Trettenes, Audersons, Dubois, Achermann, Voirol, In-Albon, Huntebrinker, Petrini, Muller, Privet, Eugster, Döpfner.
Viège : Lory, Steiner, Kienzle, Pilet, Furrer, Eggenberger, El Assaoui, Lütolf, Klasen, Olausson, Bogdanoff, Haberstich, Chiriaev, Kuonen, Riatsch, Brügger, Ritz, Burgener, Mäder, Spinell, Merola.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Wyss, Ulmer, Olden, Oejdemark (blessés), Schnegg, Bouchareb, Ni. Sejejs ni Suleski (surnuméraires). VIège joue sans Casserini ni Ahlström (blessés). Tir sur la transversale de Bogdanoff (40e) et sur le poteau d’Achermann (50e). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (57e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 56’54’’ à 58’05’’. Matewa et Brügger sont élus meilleur joueur de chaque équipe.