Partager:

Héroïque, le HCC reste dans la course

03 avr 2022 Résumé

Le HC La Chaux-de-Fonds reste dans la course en demi-finale des play-off de Swiss League. Dimanche soir, les hommes de Thierry Paterlini ont enlevé l’acte quatre de haute lutte. Une victoire 5-4 face à Olten qui permet aux Abeilles de continuer d’y croire.

Quand une équipe n’a plus le droit de perdre et que l’autre n’a pas l’intention de prolonger la série, le match s’annonce passionnant. Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé et a garni en masse les gradins des Mélèzes. Dans une ambiance survoltée, les Soleurois ont été les premiers à se montrer dangereux. Installés dans leur zone offensive, ils ont même trouvé la faille au terme d’un immense cafouillage mais les arbitres n’accordaient pas la réussite, estimant que la rondelle avait été bloquée par Viktor Östlund avant qu’il ne soit poussé au fond des filets (7e).

Sur l’action suivante, Sandis Smons tentait un lancer peu puissant contre Simon Rytz, que Jaison Dubois déviait subtilement au bon endroit. Les Mélèzes exultaient (7e). Cette réussite donnait confiance aux Abeilles, sans couper les pattes des Souris. Une pénalité passée sans encombre et un pressing constant en zone neutre permettait au HCC de conserver son avance, malgré la pression. Un tir de Kristian Suleski et une déviation d’Oliver Achermann plus tard, et les Chaux-de-Fonniers menaient de deux longueurs pour la première fois de la série (18e).

S’il subsistait le moindre de doute qu’Olten comptait plier la série en quatre matches, il a été levé dès la reprise. Les Soleurois revenaient de la pause la rage au ventre et poussaient l’offensive à son maximum. Des velléités louables mais qui ne renversaient pas la vapeur, tant les Chaux-de-Fonniers étaient solidaires en défense et Viktor Östlund intraitable. Un nouveau rebond accordé par son homologue alémanique permettait au HCC de tripler la mise quand Andreas Döpfner trouvait la faille dans un angle improbable (26e).

Les Soleurois ne baissaient pas les bras pour autant. Ils profitaient d’une pénalité infligée à Ludovic Voirol pour augmenter la pression. Au moment où les deux équipes se retrouvaient à forces égales, Florian Schmuckli réduisait la marque (29e). Une faute de dernier recours d’Eliot Antonietti permettait au HCC de reprendre ses distances quand Patrick Petrini transformait le penalty (33e). De plus en plus nerveux, Olten se retrouvait réduit à trois contre quatre. Toms Andersons profitait de l’espace pour armer un tir imparable et inscrire le cinquième (39e).

Même si leurs chances de boucler l’affaire étaient sérieusement réduite avec un déficit de quatre goals, les Soleurois ont à nouveau entamé la période sur les chapeaux de roue. Ils jouaient aussi la provocation pour tenter de déstabiliser leurs adversaires. Une technique efficace, puisqu’Olten réduisait l’écart tandis que Jaison Dubois rongeait son frein sur le banc de pénalité. (46e).

Les Souris devenaient de plus en plus rugueuses, bien décidées à imposer leur ascendant physique, à défaut de pouvoir mener au score. Les pénalités se mettaient alors à pleuvoir de part et d’autre. Et Olten aurait pu revenir au score, mais c’était sans compter sur un Viktor Östlund au sommet de son art, qui parvenait à sauver les meubles même étendu sur la glace, sans canne et sans possibilité de se relever (50e).

Si l’avance semblait encore confortable, elle se réduisait peu après. En supériorité numérique, les Chaux-de-Fonniers se laissaient surprendre par un contre meurtrier de Garry Nunn, qui relançait son équipe et réveillait ses supporters, bien silencieux jusque-là (52e). Olten mettait alors une pression de tous les diables. Joel Scheidegger réduisait encore la marque tandis que Simon Rytz avait déserté sa cage (59e). Les dernières secondes étaient épiques. Viktor Östlund multipliait les parades pendant que ses coéquipiers se sacrifiaient à tour de rôle, à l’image de Patrick Petrini, qui semblait souffrir de son dernier bloc shoot.

Cet engagement collectif finissait par payer. Le HCC n’est pas encore vaincu. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – EHC Olten 5-4 (2-0 3-1 0-3)

Olten mène 3-1 dans la série.

Les Mélèzes : 4219 spectateurs.
Arbitres : M. Müller et Mme Wiegand, MM. Micheli et Bichsel.
Pénalités :  7 x 2’ (Bouchareb, Voirol (2x), In-Albon (2x), Dubois, Muller) contre La Chaux-de-Fonds. 6 x 2’ (Scheidegger, Weder, Leeger, Wyss, Hüsler, Joggi) + penalty (Antonietti) + 10’’ (Atonietti) contre Olten.
Buts : 7e Dubois (Smons, Petrini) 1-0. 18e Achermann (Suleski, Andersson) 2-0. 26e Döpfner (Na. Sejejs, Trettenes) 3-0. 29e Schmuckli (Nunn) 3-1. 33e Petrini (penalty) 4-1. 39e Andersons (Trettenes, Carbis, à 4 contre 3) 5-1. 46e Nunn (Schmuckli, Scheidegger, à 5 contre 4) 5-2. 52e Nunn (à 4 contre 5 !) 5-3. 59e Scheidegger (Eigenmann, à 6 contre 5) 5-4.
La Chaux-de-Fonds : Östlund, Smons, Suleski, Iglesias, Matewa, Jaquet, Andersson, Na. Sejejs, Döpfner, Trettenes, Carbis, Voirol, Achermann, Andersons, Dubois, In-Albon, Petrini, Muller, Schnegg, Eugster, Bouchareb.
Olten : Rytz, Schedegger, Antonietti, Elsener, Leeger, Eigenmann, Lüthi, Fuhrer, Horansky, Knelsen, Nunn, Lhotak, Weder, Sterchi, Hasani, Lengenegger, Mosimann, Hüsler, Wyss, Joggi.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Privet, Oejdemark, Augsburger, Olden, Wyss, Ulmer (blessés), Huntebrinker (malade), Ni. Sejejs ni Aeberhard (surnuméraires). Olten joue sans Forget (blessé)  Maurer, Weisskopg, Heughebaert, Schwab, Mattys ni Oehen (surnuméraires). Olten joue sans gardien de 57’29’’ à 58’13’’ et de 58’24’’ à 60’00’’. Temps mort pour Olten (59e). Smons et Schmuckli sont élus meilleur joueur de chaque équipe.